You are currently viewing Quelles sont les hormones du sommeil ?

Quelles sont les hormones du sommeil ?

Dans cet article nous allons parlez des différentes hormones ou substances chimiques qui interviennent dans le processus du sommeil. Nous verrons également à quoi elles servent, où en trouver dans l’alimentation, quels sont leurs rôles… En bref nous allons passer en revue un certain nombre d’éléments de manière simple sans trop rentrer dans les détails chimiques qui ne sont pas forcément nécessaires. 

Si vous souhaitez optimiser votre hygiène de sommeil en mettant en place une nouvelle action chaque semaine grâce à des petits défis simples mais efficaces, rendez-vous ici

Le tryptophane, une des hormones du sommeil

Tryptophane

À quoi sert-il ?

C’est un acide aminé que le corps ne peut synthétiser lui-même. Il n’est pas ou très peu stocké par notre organisme. C’est à dire qu’il faut l’apporter par l’alimentation et de manière constante. Le corps à besoin de tryptophane pour fabriquer la sérotonine. Mais nous l’étudierons également par la suite.

Pourquoi prendre du tryptophane ? Car il est connu pour ses propriétés calmantes et ses effets positifs sur l’humeur. Il favorise également l’endormissement et la qualité du sommeil. Mais maintenant que nous savons qu’il est important voyons où en trouver naturellement.

Où en trouver dans l’alimentation ?

Voici une liste non exhaustive d’aliments en contenant :

  • Les produits animaux : les viandes et abats surtout le foie, les oeufs
  • Produits de la mer : fruits de mer et poissons
  • Les produits laitiers
  • Produits végétaux : les graines (courge, lin, sésame, tournesol), les légumineuses, pistaches, amandes, noix de cajou, arachides et amandes, le riz complet
  • La levure de bière
  • les bananes

Voilà, vous savez par exemple ce que vous pouvez manger pour avoir un apport constant.

Quelle dose faut-il par jour ?

L’AFSSA estime les besoins journaliers à 4 mg/kg de poids/jour. Autrement dit, 200 mg par jour pour une personne de 50 kg. Dans cet avis datant de 2009, elle indique vouloir limiter à 220 mg/jour le présence de tryptophane dans un complément alimentaire. De même, en se référent à l’étude NHANES III (FNB/IOM, 2002), elle indique un apport moyen de 900 mg/jr dans les populations occidentales. Mais aussi que les apports les plus faibles constatés ne font porter aucun risque d’insuffisance. Nous sommes quand même en 2019, soit quinze ans après. Lorsqu’on sait qu’il faut manger cent pommes aujourd’hui pour avoir les mêmes valeurs nutritionnelles qu’une pomme datant de 1950… Qu’a-t-il pu se passer en quinze ans ? A mon avis beaucoup de choses et seul un examen médical pourra vous dire si vous en manquez ou non. Ou si vous avez besoin d’un complément ou non.

Conclusion

Pour conclure, les contre-indications du tryptophane sont surtout liées à la consommation de benzodiazépines et un avis médical est nécessaire avant toute utilisation de compléments alimentaires. Oui d’accord il est important, il sert à fabriquer la sérotonine mais qu’en est-il du 5-HTP dont on entend aussi beaucoup parler ?

Le 5-HTP (hydroxytryptophane) : une des hormones du sommeil

5-HTP

Il est produit par notre organisme à partir du L-tryptophan apporté par notre alimentation. D’où l’importance de veiller à en apporter suffisamment. Il est produit par hydroxylation du tryptophane, c’est-à-dire qu’on lui rajoute un groupe hydroxyle (-OH). Le 5-HTP est également précurseur de la production de sérotonine et on lui attribue les mêmes effets bénéfiques que le L-tryptophan. Il serait-également efficace dans le traitement de fibromyalgie. Lorsque vous apportez du 5-HTP vous produisez immédiatement de la sérotonine tandis que la transformation du tryptophane en sérotonine sera plus longue.

Ou le trouver dans notre alimentation ?

Le 5-HTP se trouve principalement dans le griffonia et le safran. Mais dans le cas d’un traitement du type benzodiazépine la consommation de 5-HTP nécessite un avis médical. La production de sérotonine ne doit pas être trop élevée car cela peut créer des effets secondaires que nous aborderons dans la partie qui lui sera dédié.

Quel dosage de 5-HTP pour dormir

Vous trouverez des compléments alimentaires contenant différents dosages mais je recommande tout de même un avis médical avant toute complémentation. Car s’il peut aider en cas de dépression il n’est pas indiqué en cas de prise d’antidépresseurs. 

Conclusion

Pour résumer le tryptophane et le 5-HTP ont des propriétés intéressantes pour notre sommeil et notre production de sérotonine. Mais s’ils sont si similaires dans leurs actions et leurs effets pourquoi est-il plus important d’avoir un bon taux de 5-HTP que de tryptophane pour fabriquer notre sérotonine ? Et bien c’est ce que nous allons découvrir tout de suite en l’étudiant. Nous verrons également concrètement pourquoi tout ceci est primordial pour notre sommeil.

La sérotonine : une des hormones du sommeil

Sérotonine

Dans cette partie nous allons parler de la sérotonine et de la façon dont elle nous fait dormir. Nous verrons ici son fonctionnement et quelle action elle exerce au niveau de notre sommeil.

Sérotonine à quoi ça sert ?

Également appelée 5-hydroxytryptamine (5-HT) a été découverte dans les années 1940 par la pharmacologue italien Vittorio Erspamer. Elle est sécrétée à plus de 80 % dans notre intestin. D’où l’importance de prendre soin de tout le système digestif. Le 5-HTP aurait plus de facilité à traverser la barrière hépatique que le tryptophane et pourrait donc améliorer plus efficacement la production de sérotonine. Elle peut jouer plusieurs rôles différents en fonction de la réaction à laquelle elle sert.

Elle joue un rôle antagoniste de la dopamine. La dopamine a plutôt tendance à nous rendre plus agressif ou encore nous faire prendre plus de risques. La sérotonine au contraire va plutôt inhiber les effets de la dopamine en régulant notre humeur et notre agressivité. Mais quel est le rapport avec notre sommeil ? Rassurez-vous nous y arrivons bientôt

Où trouver de la sérotonine au naturel pour dormir mieux ?

Pour augmenter votre taux de sérotonine naturellement il faut consommer du tryptophane ou du 5-HTP qui va servir à sa production. Vous pouvez vous référer aux précédentes parties de cet article pour savoir quels aliments consommer.

Quel rapport entre la sérotonine et notre sommeil ?

Nous y voilà, nous avons vu que le tryptophane et le 5-HTP sont indispensable à la fabrication de sérotonine mais par quel moyen agit-elle sur notre sommeil ? Et bien c’est grâce à elle que la glande pinéale peut sécréter les hormones du système veille sommeil. Oui vous avez bien lu « les hormones » car il y en a bien plusieurs. C’est ce que nous allons voir tout de suite.

La mélatonine : une des hormones du sommeil… ou pas !

Nous voici dans le vif du sujet et nous allons voir si la mélatonine est bien, comme on l’appel souvent, l’hormone du sommeil.

Mélatonine Hormones du sommeil

La mélatonine qu’est-ce que c’est ?

Pendant longtemps, on a cru que la seule hormone sécrétée par la glande pinéale était la mélatonine. Nous lui avons attribué à tort le nom d’hormone du sommeil car nous pensions que c’est elle qui mettait notre corps au repos. Or la découverte du Professeur Jean-Bernard Fourtillan à démontré le contraire. Ce n’est pas elle qui met notre corps au repos mais elle y contribue fortement. Nous allons détailler ici ses travaux et recherches.

Mais si elle n’est pas l’hormone du sommeil quelle est son action ?

La mélatonine, de par sa formule chimique réduit les radicaux libres présents dans l’organisme. Elle est alors réduite en 2-oxo-mélatonine qui est éliminée par voie sanguine. C’est à dire qu’elle joue un rôle de neuroprotecteur. Elle sert plutôt de marqueur dans l’analyse des autres hormones car un déficit en mélatonine implique forcément un déficit des autres hormones. Les taux sont anormalement bas chez les personnes atteintes d’insomnies et encore plus en cas de maladie de Parkinson ou d’Alzheimer. Il est inversement trop élevé chez les personnes atteintes de troubles psychotiques.

Quelle mélatonine choisir et quel dosage ?

Même si la mélatonine ne nous fera pas dormir directement, elle va tout de même jouer un rôle très important de neuroprotecteur. C’est le meilleur antioxydant qui soit. Elle influence également la production des autres hormones.

La biodisponibilité de la mélatonine est très faible par voie orale et donc seulement 10 % de la dose absorbée seulement sera utilisée. Le reste étant métabolisé au moment du passage hépatique (dans le foie). Il faut donc une dose suffisamment élevée d’environ 3 mg le soir au coucher. Elle n’aura cependant aucun effet en cas de décalage horaire. Mais nous aborderons cela après avoir vu les trois hormones du système veille sommeil du professeur Fourtillan.

La valentonine la véritable hormones du sommeil selon le Professeur Fourtillan

Valentonine Hormones du sommeil

Qu’est-ce c’est ?

C’est une hormone qui a été découverte en 1994 par le Pr Jean-Bernard FOURTILLAN. Il l’a nommé ainsi en référence à sa première petite fille qui s’appelle Valentine. D’autre part il a voulu finir par « tonine » en référence à la mélatonine, surtout définie comme l’hormone du sommeil. Cependant, nous avons vu qu’elle ne joue que le rôle de neuroprotecteur (antioxydant très puissant) et qu’elle n’induit pas le sommeil. C’est bien la valentonine qui raccourci le temps d’endormissement et augmente la durée et la qualité du sommeil.

Comment est obtenue la valentonine la véritable hormone du sommeil ?

Elle est obtenue par succession de trois acétylations enzymatiques de la sérotonine par l’enzyme sérotonine N-acétyltransférase (NAT). Le Pr Jean-Bernard FOURTILLAN a réussi à la synthétiser et il l’a testé sur le chien, qui, comme nous, est un animal diurne. Voici ci-dessous un tableau qui récapitule les résultats de ses tests.

Tableau récapitulatif des tests sur la valentonine

Nous voyons bien que la valentonine a des propriétés très intéressantes pour favoriser un sommeil de qualité. Cette hormone provoque un relâchement musculaire et diminue la fréquence cardiaque, la pression artérielle et la vigilance. Mais alors vous allez me dire…

Où peut-on trouver cette hormone qui fait dormir ?

Et bien c’est un peu plus compliqué que ça. En outre, s’il est possible de la synthétiser, l’administrer par voie orale n’est pas possible. Elle sera dégradée dans le système digestif. Cependant, la valentonine à elle seule ne règle pas tout, mais nous l’aborderons plus tard. D’abord nous allons parler de l’hormone antagoniste de la valentonine qui est l’hormone de la veille.

Notre e-book « Tout ce que vous devez savoir pour un sommeil optimal »

Une vidéo conférence d’une heure « Identifier l’origine des coups de fatigue et retrouver sa pleine énergie »

Un bon de réduction de 5 € sur toute la boutique sans limite de durée.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Le 6-méthoxy-harmalan, l’hormone de la veille et non du sommeil

6-MH hormone de la veille

Les effets du 6-méthoxy-harmalan

C’est un isomère de l’harmaline qui contient des alcaloïdes issus d’une plante, l’harmala. Les alcaloïdes sont des substances psychostimulantes. Le 6-MT de par sa forme chimique a des propriétés dix fois plus psychostimulante que l’harmaline. Son niveau d’activité est comparable au LSD sauf que sa structure chimique est différente. Elle joue un rôle antagoniste de la valentonine. C’est-à-dire qu’elle produit les effets inverses. Elle augmente la vigilance, élève la pression artérielle, la fréquence cardiaque et la contraction musculaire. C’est bien l’hormone de la veille.

Comment est-elle obtenue

Elle est obtenue par succession de deux acétylations enzymatiques de la sérotonine par l’enzyme sérotonine N-acétyltransférase (NAT). La première acétylation donne la mélatonine, l’acétylation de la mélatonine donne le 6-MH et l’acétylation du 6-MH donne la valentonine. D’ailleurs, si l’on compare les deux formules chimiques il est bien visible qu’elles sont très proche, à une molécule COCH3 près.

Où trouver du 6-méthoxy-harmalan, l’hormone de la veille ?

Tout comme la valentonine, elle ne peut être administrée par voie orale. Car elle serait également dégradée par le système digestif. Mais même si ce n’étais pas le cas, prendre seulement cette hormone nous rendrait totalement halluciné. Je rappelle que ses propriétés psychostimulantes sont proches du LSD. Les hormones ne sont pas faites pour être administrée en pic mais plutôt en diffusion lente et « constante ». Mais nous allons maintenant le fonctionnement global de ce système veille sommeil.

Le système veille sommeil comment fonctionne-t-il ? (hormones du sommeil)

Présentation système veille sommeil

Comme une image vaut mille mots je vous ai reproduit le schéma du Pr Jean-Bernard FOURTILLAN.

Système veille sommeil

D’après ses études faites sur différents individus il s’est rendu compte que les hormones du système veille sommeil étaient toujours sécrétées par la glande pinéale entre 22h et 6h. A quelques minutes près selon les individus mais dans ce créneau précis et ce, quelque soit le moment de l’année.

Elle sécrète les trois hormones en même temps mais dans des proportions différentes et c’est l’hormone qui est présente en plus grande quantité qui impose son effet. C’est-à-dire que de 22h à 6h, pendant que la valentonine est prédominante elle nous maintient endormi. Mais à 6h du matin, lorsque qu’elles cessent d’être produites, la valentonine et la mélatonine s’éliminent très rapidement. Le 6-MH, lui, s’élimine beaucoup plus lentement. C’est donc lui qui prédomine et nous maintient en éveil la journée.

Les troubles du sommeil ET de la veille

Lorsqu’on à des troubles du sommeil, il y a forcément des troubles de la veille associés. L’un ne va pas sans l’autre. C’est l’une ou l’autre hormone qui fait défaut dans ce système. Je rappelle que la mélatonine est un neuroprotecteur, elle piège les radicaux libres, elle ne fait pas dormir mais elle est indispensable dans le système veille sommeil. Mais si nous ne pouvons pas prendre ces hormones par voie orale, que peut-on faire ? Déjà apporter du tryptophane et du 5-HTP par l’alimentation est une bonne chose. Mais le Pr Jean-Bernard FOURTILLAN à réussi à élaborer une solution. Voyons ça tout de suite. 

La solution pour les troubles du sommeil grâce aux hormones du sommeil

patch des hormones du sommeil
DIGITAL CAMERA

La mélatonine, un marqueur de la synthèse des trois hormones du système veille sommeil

La mélatonine, en plus de piéger tous les radicaux libres et de protéger nos neurones, sert de marqueur. C’est-à-dire que c’est grâce à l’analyse de son taux que l’on va pouvoir déterminer la gravité des troubles du sommeil. Un taux « normal » se situe aux environs de 50 picogramme par ml de plasma. Au-delà de 200 picogramme c’est la zone de psychose et entre 5 et 10 picogramme la zone qui correspond aux insomnies.

Il a fait une étude sur des sujets jeunes et âgés et il s’avère que dans la nature nous ne sommes pas tous égaux. Chez les sujets jeunes le taux de mélatonine est généralement compris entre 19,1 et 93,7 pg/ml de plasma. Chez les sujets âgés les concentrations sont généralement plus basse et commencent à partir de 9,6 pg/ml de plasma. Mais c’est pourtant chez un sujet âgé que le record de 124,7 pg/ml à été enregistré. C’est bien la preuve que nous ne sommes pas tous égaux. Il aurait fallu pousser un peu plus loin et donner à ces sujets du tryptophane et du 5-HTP pour voir si les concentrations de la mélatonine augmentaient.

Le patch : la solution aux troubles du système veille sommeil

La solution élaborée par le Pr Jean-Bernard FOURTILLAN est d’administrer un patch à deux réservoir le soir au coucher. L’un contenant de la valentonine qui améliorera le sommeil. L’autre contenant du 6-MH qui améliorera l’état d’éveil lorsque la mélatonine et la valentonine chute au matin. Il faudra retirer le patch au réveil. Cette application en patch permet d’éviter la dégradation par le système digestif d’une administration par voie orale.

Conclusion des hormones du sommeil

Tout ceci bouscule un peu ce que nous savions ou ce que nous pensions savoir. Les travaux du Professeur Fourtillan sont très controversés dans le milieu médical mais je pense qu’ils méritent d’être étudiés. N’oublions pas qu’il y a quelques années nous pensions que la terre était plate et ce n’est qu’en cherchant qu’on trouve. 

Cet article a 4 commentaires

  1. Lafaille

    Bonjour,
    Je ne trouve pas où je peux acheter des patchs de Valentonine. Mon mari à la maladie d’alzheimer et j’aimerais lui appliquer.

    1. Caroline ALESSI

      Bonjour,
      Malheureusement une polémique a mis fin aux essais cliniques et il n’est plus possible de se procurer les patchs. Je reçois de nombreux message comme le vôtre. Je trouve dommage que ces travaux de recherche ne soient pas poursuivis mais c’est ainsi pour le moment. Si j’ai des nouvelles contraires un jour je ne manquerais pas d’écrire un nouvel article.
      Bon courage à vous.
      Caroline

  2. Dretal

    Dès qu’on trouve un remède qui risque fort de faire du tort à l’industrie pharmaceutique, on met immédiatement les bâtons dans les roues !

    1. Bonjour,
      Ce projet s’il avait pu aboutir ce serait parfaitement inscrit dans le cadre « industrie pharmaceutique » (dépôt de brevet, production et commercialisation en pharmacie avec prise en charge sécurité sociale ou non). Malheureusement nous avons parfois besoin de cette industrie pharmaceutique pour prendre soin de nous mais je préconise toujours la prévention en travaillant sur son hygiène de vie et de sommeil. C’est d’ailleurs pour aider les gens à cela que j’ai monté la plate-forme Capital Santé Optimisé afin que chacun puisse prendre soin de lui naturellement et éviter au maximum la consommation de médicament même si dans certains cas elle reste inévitable.
      Prenez soin de vous.
      Caroline

Laisser un commentaire