L’apnée du sommeil est-elle incurable?

L’apnée du sommeil est-elle incurable?

Aujourd’hui j’aimerais parler particulièrement des troubles du sommeil en relation avec la respiration, et plus particulièrement l’apnée du sommeil. Nous verrons premièrement qu’est-ce que c’est l’apnée du sommeil. Un peu de théorie pour ceux qui ne connaissent pas et qui sont malheureusement encore trop nombreux. Nous verrons deuxièmement comment détecter, reconnaître une apnée du sommeil mais aussi quel docteur consulter et quel examen faire. Dernièrement je vous exposerais les travaux du Dr Paul WULLEMAN et nous pourrons débattre sur son incurabilité. 

Pour améliorer votre hygiène de sommeil grâce à des défis ludiques hebdomadaires cliquez ici

C’est quoi l’apnée du sommeil?

Définition

Mais avant tout un rappel de la liste des troubles du sommeil en relation avec la respiration de  l‘American Academy of Sleep Medicine présenté dans le rapport Giordanella

TROUBLES DU SOMMEIL EN RELATION AVEC LA RESPIRATION

Syndromes d’apnées centrales du sommeil

Le syndrome d’apnée centrale essentiel
Syndrome d’apnée centrale de type Cheyne-Stokes
Le syndrome d’apnée centrale en relation avec une respiration périodique de l’altitude
Syndrome d’apnée centrale en relation avec un problème médical autre qu’un Cheyne Stokes
Le syndrome d’apnée centrale dû à une drogue ou à une substance
Syndrome d’apnée centrale essentiel de l’enfant

Les syndromes d’apnées obstructives du sommeil

Syndrome d’apnée obstructive du sommeil de l’adulte
Syndrome d’apnée obstructive du sommeil de l’enfant (pédiatrie)

Les syndromes d’hypoventilation / hypoxie du sommeil

Hypoventilation alvéolaire du sommeil non obstructive, idiopathique
Syndrome d’hypoventilation alvéolaire central congénital
Les syndromes d’hypoventilation / hypoxie du sommeil en relation avec une pathologie
Syndromes d’hypoventilation / hypoxie du sommeil causée par une pathologie pulmonaire ou vasculaire
Le syndromes d’hypoventilation / hypoxie du sommeil causée par une obstruction respiratoire basse
Syndromes d’hypoventilation / hypoxie du sommeil causée par une pathologie neuromusculaire ou thoracique

Autres troubles respiratoires en relation avec la respiration

Les centrales

Dans ce cas, les apnées centrales du sommeil sont dues à des problèmes neurologiques. C’est-à-dire que la fonction neuronale contrôlent mal la respiration. Par conséquent il y a une mauvaise inspiration. 

Les obstructives

Ici, les arrêts respiratoires sont dues à une obstruction des voies aériennes. Par exemple une déviation de la cloison nasale peut ralentir ou affaiblir la respiration. Voici un autre exemple sur cette image. Certaines peuvent être corrigées par un acte chirurgicale ou de la ré-éducation tandis que d’autres non. Je vous en dis plus après.

Les syndromes d’hypoventilation / hypoxie du sommeil

Ici, la mauvaise respiration est surtout due à un manque d’oxygène dans le sang. 

Comment diagnostiquer une apnée du sommeil et quels examens faire?

Le diagnostique

Trop de gens encore ignore l’existence de ces pathologies, ni même qu’elles en sont atteinte. Souvent c’est le conjoint de lit qui donne l’alerte à cause des ronflements gênants, des bruits bizarre dans la respiration. Par contre les ronflements ne sont pas à prendre à la légère comme le dit le Dr Paul WULLEMAN dans son interview par l’institut pour la protection de la santé naturelle.

De plus il explique que les ronflements correspondent à une perte de la respiration nasale au détriment d’une respiration buccale sonore continue. En d’autres termes, le signe que la respiration nasale est absente ou limitée. Si vous avez des doutes et que vous pensez que votre fatigue n’est pas normale, que vous dormez suffisamment longtemps mais que vous n’arrivez toutefois pas être en forme la journée, filmez-vous. Par exemple vous pouvez placer une caméra dans votre lit ou un magnétophone pour enregistrer les bruits que vous faites. Donc ça vous donnera déjà une piste. Surtout demandez aussi à votre conjoint de faire attention lorsque vous ne dormez pas en même temps. Si vous constatez des pertes de mémoire, une somnolence la journée plutôt gênante, des migraines le matin, de l’irritabilité c’est bien que votre sommeil n’est pas réparateur et il faut vite trouver la cause de ce problème. 

Les examens

Parlez de vos suspicions et doutes à votre médecin traitant et demandez-lui de vous prescrire une polysomnographie. Vous passez une nuit en clinique branché à des sondes qui analysent votre sommeil. Vous pouvez aussi, par exemple, réaliser cet examen à domicile. Voyez ici un article très détaillé sur l’examen. Cet examen peut être complété par une spirométrie pour déterminer l’origine de l’obstruction le cas échéant. Par conséquent, les médecins à consulter sont généralement des ORL ou des pneumologues.

Ensuite, une fois le diagnostique établit, un traitement adapté à votre type d’apnée est proposé. Des personnes se retrouvent à dormir avec un masque branché à une machine pour introduire artificiellement l’air quand l’organisme fait défaut. Par conséquent, le sommeil est considérablement amélioré, aussi bien sa quantité que sa qualité. Et comme nous connaissons maintenant les risques de manquer de sommeil, nous acceptons la situation. Mais la science avance et progresse et des protocoles se mettent en place.  

Les travaux du Dr Paul Wulleman sont-ils la solution pour sortir de l’apnée du sommeil?

Sa recherche sur l’apnée du sommeil

Le docteur WULLEMAN est spécialisé en médecine interne, pneumologie, immuno-allergologie, réhabilitation pulmonaire et oncologique puis  les troubles du sommeil. Toutes ses spécialisations  lui ont surtout permis de mettre au point une technique de rééducation permettant d’en finir avec l’apnée. Il explique que l’homme est naturellement fait pour respirer par le nez et non par la bouche. Le nez étant un filtre à particule qui nous protège des agressions extérieures. Certains facteurs comme l’absence d’allaitement, empêchent les muscles maxillo-faciales de se développer transversalement. Au contraire avec nos mode de vie et d’alimentation nous avons tendance à les modifier verticalement. C’est à dire provoquer une déformation faciale qui  allongent les muscles. La pollution de l’air intérieur aussi renforce les résistances nasales et tous ces facteurs entraîne la modification de la respiration nasale en une respiration buccale. Cette modification cause les obstruction caractéristiques de certaines apnées. 

Sa méthode

Après avoir réalisé un diagnostique précis, il propose de corriger ce problème par de la rééducation des muscles maxillo-faciales. Puis le patient entre alors dans un processus de prise en charge très complet qui comporte plusieurs disciplines et un suivi régulier. Surtout il permet à terme de se libérer de l’obstruction qui provoque l’apnée. Tout y passe le nez, les dents, la bouche la langue retrouvent leur emplacement normale et permettent à nouveau une bonne respiration nasale. Quelques fois malheureusement, l’accompagnement ne peut pas se faire sans un acte chirurgicale pour agir sur la structure comme, par exemple, dans le cas d’une déviation importante de la cloison nasale. Après cette opération commence alors la rééducation. 

Il a également, crée la plate-forme Advelox qui est accessible à tous les professionnels de santé et tous les patients. Le but d’Avelox est de permettre aux patients de bénéficier d’un échange avec des professionnels de santé et d’être accompagné.  

Conclusion

Pour conclure je ne pense pas que sa méthode soit une solution miracle à toutes les apnées. Cependant, je pense qu’elle peut vraiment être très efficace lorsque le problème vient bien d’une obstruction. De plus, si elle ne permet qu’une amélioration du nombre d’arrêt respiratoire, ça vaut déjà le coup d’essayer. 

Par conséquent si vous souhaitez nous partager votre point de vu sur le sujet laissez nous un commentaire.

Sources : premièrement : http://www.paulwulleman.be/ ; deuxièmement : https://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/064000899.pdf ; troisièmement : https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_d%27apn%C3%A9es_du_sommeil ; et quatrièmement : https://fr.wikipedia.org/wiki/Spirom%C3%A9trie ; https://www.infosommeil.ca/psg-polysomnographie-et-polygraphie-respiratoire/

Laisser un commentaire